Explore this website

Stalk me on the internet

Cela fait déjà plusieurs années que je m’intéresse aux techniques du lean, notamment remises au goût du jour par Eric Ries avec le mouvement Lean-startup issu de plusieurs domaines d’influence tels que le lean manufacturing japonais, l’agile development et le customer development. Que ce soit à chaque édition du Lean Startup lors de la conférence SXSW à Austin ou encore sous forme de workshop Lean Startup Machine à Londres, le lean fait désormais partie de mon ADN et de celui de mon agence.

Qu’est-ce que le lean?

Le lean selon sa définition japonaise des années 60 consiste à «développer en préservant la valeur avec le moins de gaspillage et de perte». Pour Eric Ries, de nos jours, c’est une méthode éprouvée basée sur l’expérimentation, les résultats d’apprentissage validés et la rapidité. Le principe est de collecter le maximum de connaissance pour faire évoluer une idée rapidement et de manière documentée.

The company that consistently makes and implements decisions rapidly gains a tremendous, often decisive, competitive advantage.
– Steve Blank 

Exploration rapide

Au lieu de concevoir des plans basés sur des suppositions, le processus lean permet d’explorer différentes pistes et d’ajuster constamment les différents paramètres de l’idée. Le lean est un processus rigoureux et exigeant, permettant de tester les hypothèses en les confrontant au plus tôt à la réalité. Il s’agit d’explorer des pistes de manière scientifique, de valider ou invalider les résultats, et de décider de la prochaine étape – soit persévérer, soit pivoter (en jargon). L’avantage: cette technique exige de renoncer au confort rassurant du bureau et à se rendre «Out of the buidling» selon l’expression consacrée par Steve Blank, car trop de réflexion en autarcie (même en équipe) et de ruminations d’idées préconçues ne vous mèneront que plus rapidement à l’échec.

Pourquoi le lean me concerne-t-il?

Qu’apportent les techniques dites lean dans le cadre du développement d’un produit ou d’un service? Je ne travaille pas dans une start-up? Mon entreprise n’est pas dans la tech?Je suis chef marketing, cela fait-il sens que j’utilise le lean? Il est vrai qu’il est plus facile de parler du lean que de l’appliquer, mais ici point de ségrégation. Toute stratégie repose sur des hypothèses. En ce sens, le lean s’applique aussi bien à une idée, par exemple un nouveau service de booking online de baby-sitter pour animaux de compagnie, qu’au développement d’un produit de votre entreprise.

If we’re busy building something nobody wants, why are we so proud of doing it on time and budget.   – Eric Ries

Le lean n’est pas une technique applicable exclusivement aux idées innovantes ou aux start-ups. Le lean prend sens dans les entreprises et fait appel à la fibre intrapreneuriale de chaque manager – et ici je pense à tous les dirigeants: C-suite, manager, etc. – qui doivent gérer une entreprise et développer de nouveaux produits/services pour répondre à leurs objectifs stratégiques et à l’évolution du marché.

Innovation continue

Ces techniques semblent prendre à contre-pied des décennies de théorie du management classique, d’étude de marché, de focus groupes qui ont un cycle de vie bien plus lent et qui de ce fait ne prennent que peu en compte les modifications du marché ou de l’environnement d’une entreprise. Vous en conviendrez, quelle est la pertinence d’une étude vieille de 3 mois. L’innovation sans relâche, la concurrence et les nouvelles technologies imposent aujourd’hui un rythme soutenu qu’aucun ne peut ignorer.

Vous avez une idée? Testons votre hypothèse.

Ce article est publié initialement dans les Chroniques com.stratégique sur cominmag.ch

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*